Votez pour maman !

eBook – publié sur Kobo et Kindle

2020 – 74 à 96 pages suivant le support électronique

Couverture de Nathanaëlle EB

Un roman pour les 9-12 ans, riche en suspense et rebondissements, sans oublier les touches d’humour… et où, en plus, on apprend plein de choses sur les élections !

 

Les thèmes :

– élections – campagne électorale – amitié en difficulté – relation mère/fille – les femmes en politique – menaces et intimidations

L’histoire :

La mère d’Olympe se présente aux élections pour devenir députée. Mais voici que Robin, un copain d’Olympe, annonce à celle-ci que son père se présente aussi ! Cela va-t-il être un problème pour les deux enfants ? Non ! Ils se jurent de rester amis et de laisser les adultes se débrouiller entre eux.

Hélas, très vite, cette belle résolution vole en éclats ! La pression est trop forte et, entre les deux copains, la guerre est déclarée : c’est à qui trouvera l’astuce la plus diabolique pour aider son parent à gagner coûte que coûte, et Olympe et Robin se découvrent très doués à ce petit jeu ! Mais la campagne électorale ne risque-t-elle pas de se transformer en guérilla ? Les enfants pourront-ils continuer dans cette voie ?…

Un extrait :

– La photo de Fabienne ? Oui, oui, elle est à la page cinq du journal !

C’était encore pire que ce que je craignais. Maman, en gros plan, les yeux exorbités, la bouche grande ouverte, s’apprêtait à engouffrer une énorme part de tarte sous le regard de trois ou quatre joyeux lurons hilares.

J’étais consternée. J’essayais de calculer combien de personnes de ma connaissance avaient pu voir cette photo et j’arrivais à un nombre astronomique. J’ai gémi :

– C’est pas vrai, c’est pas vrai, elle est horrible…

– Qui est horrible ? a demandé Maminou. Ta mère ? Mais, pas du tout, elle est charmante sur cette photo ! Gaie, vivante ! D’ailleurs, mes amies l’adorent, elles voteront toutes pour elle !

– Si c’est à cause de cette photo, elles ne sont pas difficiles !

– Pfff… quelle importance, cette photo ? Ce qui compte, c’est ce que Fabienne propose. Même si elle n’était pas ma petite-fille, je voterais pour elle.

 

–> Ce roman est disponible en eBook, sur les sites suivants :

https://www.kobo.com/fr/fr/ebook/votez-pour-maman

https://www.amazon.fr/Votez-pour-maman-Chantal-CAHOUR-ebook/dp/B083Y12832/ref=sr_1_1?fst=as%3Aoff&qid=1579345968&refinements=p_n_date%3A838880031%2Cp_lbr_books_authors_browse-bin%3AChantal+Cahour&rnid=545982031&s=digital-text&sr=1-1

 

–> Si vous préférez le format papier, j’ai écrit un autre roman sur le même thème. Vous pouvez le trouver ou le commander chez votre libraire :

Votez Pauline !

Je suis l’aîné et je ne peux compter sur personne

Oskar éditeur – 2014 – 139 pages

Pour les enfants de 9 à 13 ans

– Les thèmes :

Relations grand-mère/petits-enfants – relations frères/sœur – deuil – résilience – animal magique

– L’histoire :

À la mort de leur maman, Aurélien, Bérénice et Corentin sont recueillis par leur grand-mère, Tatiana. Le problème, c’est que celle-ci est généreuse. Trop généreuse ! Elle passe son temps à aider les gens du quartier et oublie de s’occuper de ses petits-enfants. Sur qui retombent alors toutes les corvées ? Sur Aurélien, l’aîné, qui en a gros sur le cœur.

Mais un jour, arrive Cardamine, une stupéfiante petite souris. Non seulement elle sait écrire des messages aux enfants avec ses pattes mais surtout, elle va être capable de les aider dans des situations difficiles et même dangereuses…

– Les ingrédients de cette histoire :

- Trois enfants (Aurélien, Bérénice et Corentin) de 11 ans, 7 ans 1/2 et 3 ans, ébranlés par la mort de leur mère (les parents ont divorcé deux ans plus tôt et le père est parti travailler en Afrique, coupant les ponts avec sa famille).
- Une grand-mère excentrique, Tatiana (elle refuse qu’on l’appelle « mamie » parce qu’elle trouve que ça fait « vieillarde ») qui n’hésite pas à accueillir chez elle ses trois petits-enfants. Mais elle est tellement généreuse qu’elle passe ses journées à aller aider les gens du quartier en difficulté, oubliant de récupérer les petits à la garderie, de rentrer à temps pour préparer les repas, de faire la lessive, etc., bref, de gérer le quotidien d’une famille.
- Une petite souris magique (qui annonce elle-même qu’elle s’appelle Cardamine). Elle est capable :

* d’entrer et sortir de sa cage à sa guise pour mener sa vie.

* d’écrire aux enfants de mystérieux messages avec ses pattes.

* de donner dans ces messages de précieuses instructions pour aider les enfants à se sortir de situations difficiles.

Bizarrement, les messages de cette souris magique exhalent le parfum qu’utilisait la maman. La petite bête serait-elle envoyée par celle-ci, depuis l’au-delà, pour soutenir les enfants désemparés ?

- Un ami de la grand-mère, Léon, qui est aussi son « amoureux transis ». Il lui apporte des bouquets, et aussi des poèmes d’amour glissés dans de jolies enveloppes. Il est solide, attentif et bienveillant à l’égard des enfants.

- Un assortiment de « paumés », bons ou mauvais, qui viennent pimenter et parfois même menacer la vie quotidienne de Tatiana… et donc celle d’Aurélien, Bérénice et Corentin.

– Un extrait  :

« Bérénice, qui n’avait pas encore desserré les dents, a sifflé :
– Super ! Je te remercie. À cause de toi, on s’est fait gronder. Séverine va être en retard à son cours de salsa…
– Et son zamoureux l’est pas content, a ajouté Corentin, boudeur, montrant la voiture qui s’éloignait en faisant crisser ses pneus.

Une grosse bouffée de colère m’est montée à la gorge. J’essayais d’arranger les choses et voilà comment mes frère et sœur me remerciaient !

J’ouvrais la bouche pour répliquer vertement quand j’ai vu les larmes couler sur les joues de Bérénice. Ma fureur est retombée aussitôt et j’ai senti ma bouche trembler. J’avais bien envie de pleurer, moi aussi. Mais voilà, j’étais l’aîné et, si je ne tenais pas le coup, nous allions tous nous effondrer. »

Papy est un rebelle

 

Oskar éditeur – 2013 – 116 pages

Pour les enfants de 8 à 11 ans

 

Les thèmes :

relation intergénérations, chorale, maison de retraite, amour.

 

L’histoire :

Joseph, l’arrière-grand-père de Juliette, ne fait rien comme tout le monde et ne se plie pas volontiers aux règlements.

Aussi, lorsque sa santé l’oblige à partir en maison de retraite, toute la famille craint le pire. Jamais il ne réussira à s’adapter ! Juliette, qui adore son papy, cherche des idées pour l’aider.

Mais la meilleure idée, ce n’est pas elle qui l’aura et ce sera une énorme surprise…

 

Un extrait :

« J’adore Papy, mon arrière-grand-père. C’est lui qui m’a appris à jouer de l’harmonica, à lire des poèmes en mettant le ton, à reconnaître vingt-trois sortes de fromages les yeux fermés, à entonner des chansons en canon, à dessiner des animaux sans les décalquer, à stopper un hoquet en buvant à l’envers, à organiser des courses de limaces dans son jardin et plein d’autres choses encore.

Quand il a eu un accident cérébral et qu’il a été hospitalisé d’urgence, j’ai paniqué. Il avait presque 91 ans, allait-il s’en sortir ? »

Elliot peut mieux faire !

Oskar éditeur – 2011 – 152 pages

Pour les enfants de 9 à 13 ans

Les thèmes :

échec scolaire – stress à l’école – relation père/fils – épanouissement d’un talent – Naissance d’un roman.

L’histoire :

Elliot est un élève moyen… qui aime plus jouer que travailler ! Mais son père, qui n’a pas pu faire d’études, veut que son fils devienne médecin. De peur de le décevoir, Elliot lui laisse croire que c’est aussi son rêve.

À l’entrée en CM2, le père décide de prendre les choses en main : finie la rigolade ! Il va falloir TRAVAILLER ! Le stress devient insupportable pour Elliot. C’est la dégringolade, la perte de confiance en soi et le début d’une vie de mensonge et de désespoir.

Qui pourra l’aider à s’en sortir ?

En annexe, à la fin du livre, je raconte dans un journal de bord la naissance de ce roman.

J’y dévoile mes « petits secrets » pour faire naître un personnage, une intrigue. J’y explique aussi mes doutes et mes trouvailles.

Bref, c’est l’écriture comme si vous y étiez !

Un extrait :

« – Dis-moi, Elliot, est-ce que ça te plairait, plus tard, d’être médecin ?

J’avais cinq ans, je ne connaissais rien à la vie, que vouliez-vous que je réponde ? J’ai dit : « Oui, pourquoi pas ? » Et j’étais si content, ce jour-là, de faire plaisir à mon papa qui avait tant souffert et qui comptait sur moi.

Je venais de me faire moi-même prisonnier mais j’étais trop petit pour le comprendre. »

Mon chien va à l’école

 

Rageot/Romans – 2008 – 185 pages

Pour les enfants de 9 à 13 ans

 

Les thèmes :

chien guide d’aveugle – handicap – solidarité – responsabilité – relations frère/soeur – journal intime – relations intergénérations.

L’histoire :

Mathieu, Eve et Agathe sont fous de joie, ils ont enfin persuadé leurs parents d’adopter un chien ! Et pas n’importe quel chien, une petite labrador qui deviendra chien d’aveugle !

Conscients qu’ils devront lui donner une solide éducation pour qu’elle devienne un bon guide d’aveugle, les enfants sont aussi décidés à profiter pleinement de leur animal pendant l’année où ils l’auront à la maison.

Et pour bien l’accueillir, il faut penser à tout : la gamelle, le panier, le planning des sorties. Mais d’abord, il faut lui trouver un nom…

 

  • Ce livre avait déjà été édité par Rageot, dans la collection Cascade, en 1999.

 

Un extrait :

« Quant aux noms, alors là, surprise ! Les chiots n’en ont pas ! Et, nouvelle surprise, c’est à nous d’en proposer une liste. L’Ecole choisira dans cette liste celui de notre chien.

(…) Ce soir, à table, nous avons complètement déliré :

– Si on l’appelait Pépère ? a proposé Agathe.

– Oh non, ça fait vieux gâteux ! a protesté Eve.

– Alors Potiron…, a repris Agathe.

– C’est ça, pourquoi pas Pastèque pendant que tu y es ? ai-je rigolé.

– Ou bien Poireau ou Pamplemousse, a ajouté maman.

– Paëlla… Pizza… Parmesan ! a lâché papa, comme un serveur de restaurant transmettant les commandes aux cuisines.

– Petit-Suisse, a repris Agathe sans se décourager.

– Paprika, a tenté maman.

Je commençais à caler sur les noms d’aliments. J’ai proposé :

– Pingouin.

Eve a éclaté de rire comme si j’avais fait une proposition plus stupide que celles qui avaient précédé. Elle a insisté, en me regardant droit dans les yeux :

– Allons-y pour le nom le plus bête ! »

Mes livres épuisés

Voici donc ceux de mes livres qui sont épuisés :

( Peut-être pourrez-vous encore trouver l’un ou l’autre dans certaines bibliothèques … Merci, les bibliothèques ! )

  • ADIEU BENJAMIN – Gulf Stream – 2009 ( Rageot – 1995)
  • MAXIME CHASSE L’AUTOGRAPHE – Oslo éditions – 2014
  • CARTON ROUGE POUR DOUGLAS ! Oslo éditions – 2014
  • PAS DE CHOUCHOU POUR MYRTILLE ! -Oslo éditions – 2013
  • LUCIE N’AIME PAS LA RAGOUGNASSE – Oslo éditions – 2012
  • UN VRAI ZOO POUR CLEMENT ! – Oslo éditions -2012
  • UN SINGE DANS LE RIDEAU – Gulf Stream – 2007
  • LE PERE NOEL N’EST PAS D’ACCORD – Gulf Stream – 2007
  • PAS DE VACANCES POUR LE FANTOME – Éditions CPE – 2007
  • MAMAN, J’AI HONTE ! – Magnard/Tipik – 2005
  • L’ENQUIQUINEUSE SUPERSONIQUE – Flammarion – 2003 (ancien titre : L’INSUPPORTABLE GTM – 1994)
  • VOTEZ POUR MAMAN ! – Rageot/Cascade – 2002
  • LE CADEAU SURPRISE – Rageot/Cascade – 2001
  • LES QUATRE FONT LA PAIRE – Rageot/Cascade – 1998
  • CHAMPIONS LES ROLLERS ! – Rageot/Cascade – 1997
  • SURPRISE AU BRIC-À-BRAC – Rageot/Cascade –  1997
  • DE L’EAU PLEIN LES BOTTES (ancien titre : DEUX POISONS DANS L’EAU) – Rageot/Cascade – 1996
  • LOISILLON LA TERREUR – Flammarion/Castor poche – 1995-
  • LOULOU LA MENACE – Rageot/Cascade – 1994
  • TOUCHE PAS A MON PERE  – Rageot/Cascade – 1993