Pierrick mène l’enquête

Oskar éditeur – 2017 – 132 pages – Série «La Bande des Pommiers»

Pour les enfants de 8 à 11 ans

Ce roman fait partie de la série La Bande des Pommiers et peut être lu même si on ne connaît pas les autres volumes de la série, chaque histoire étant indépendante.

 

Les thèmes :

Bande de copains – médiation scolaire – enquête – entraide – relations frère/sœur et entre frères – citoyenneté

 

L’histoire :

Un médiateur scolaire, c’est un jeune qui aide les élèves de son école à gérer leurs conflits pendant les récréations.

Pierrick s’investit de tout son cœur dans ce rôle délicat, même si les débuts sont difficiles.

Bientôt, il se rend compte que deux des enfants qu’il a aidés, Steve et Justin, ont un comportement étrange. Ils semblent vouloir cacher quelque chose à la police à propos de leur maman. Pierrick et ses copains de la Bande des Pommiers décident d’enquêter discrètement.

 

Un extrait :

«- Non, mais j’y crois pas ! s’exclame Vincent. Ce n’est pas parce qu’un ballon roule dans la cour qu’il n’est à personne. Je m’entraînais à dribbler et il m’a échappé. Tu es débile ou quoi ?

– Je t’interdis de traiter mon frère de débile ! hurle Steve en attrapant Vincent par le col de son blouson.

Une quinzaine d’enfants fait cercle autour de nous, comme pour assister à un spectacle, et je sens qu’on n’arrivera à rien en restant dans la cour. Je propose :

– Si on allait dans la salle de médiation, pour que vous puissiez vous expliquer calmement ?

– Bonne idée ! approuve Vincent.

Mais Steve s’écrie :

– Encore vos bêtises de médiation ? Jusqu’à quand vous allez fouiner comme ça, à nous embêter sans arrêt ? Lâchez-nous, on va se débrouiller tout seuls !»

************

* Ce roman permet aux lecteurs de découvrir la médiation scolaire, bon moyen de lutter contre la violence et qui responsabilise les enfants.

 

* Comme les autres romans de cette série, c’est un « livre-citoyen » où les enfants se prennent en charge, sans tout attendre des adultes.

 

* Dès la deuxième partie, le lecteur est entraîné dans une enquête quasi policière, pleine de suspense et d’émotion.

Malgré le thème grave, l’histoire est tonique et pleine d’humour.

 

* Comme les autres volumes de la série, ce roman est écrit au présent, à la première personne et composé de chapitres courts, afin de faciliter la lecture des moins aguerris.

 

 

La série «La Bande des Pommiers» comprend :

:

 

Et bientôt, vous pourrez découvrir une nouvelle aventure de la série,  Pas de chance pour Magali, qui paraîtra en septembre 2017 chez Oskar éditeur.

Votez Pauline !

Oskar éditeur – 2017 – 125 pages – Série « La Bande des Pommiers »

Pour les enfants de 8 à 11 ans

Ce roman fait partie de la série « La Bande des Pommiers« . Mais chaque histoire étant indépendante, vous pouvez lire celle-ci même si vous ne connaissez pas les autres.

 

Les thèmes :

bande de copains – élections – Conseil Municipal d’Enfants – handicap – citoyenneté.

L’histoire :

Les élections au Conseil Municipal des Enfants, c’est l’événement de ce début d’année, dans la classe de CM1 de l’école de la rue des Pommiers.

Pauline, l’une des huit enfants de la Bande des Pommiers a bien l’intention de gagner ces élections, soutenue par ses copains.

Mais Douglas, un enfant de sa classe, est prêt à tout pour l’emporter et bientôt la bataille (électorale) fait rage.

C’est à ce moment qu’arrive Nelly, une nouvelle élève, handicapée, qui se déplace en fauteuil roulant.

Pauline et ses copains de la Bande des Pommiers comprennent alors qu’il existe des choses plus importantes dans la vie que de manger ou pas des frites à la cantine !

——————————————————————

* « Livre-citoyen » par excellence, Votez Pauline !  raconte une campagne électorale à l’échelle des enfants.

Les slogans racoleurs, les propositions et programmes démagogiques, voire les manœuvres malhonnêtes, mais aussi le souci de l’intérêt général, l’appel à la citoyenneté et à la responsabilité, tout y est, comme chez les « grands » !

* L’arrivée de Nelly, clouée dans son fauteuil roulant, marque un tournant dans l’histoire. Les héros (et les lecteurs !) prennent conscience des problèmes que rencontrent les handicapés dans leur vie quotidienne.

* Même si l’on apprend beaucoup sur ce qu’est une campagne électorale et également sur les problèmes quotidiens des handicapés, il n’y a pas de lourdeurs démonstratives dans ce livre.

L’histoire est vive, pleine d’humour et d’enthousiasme et va de surprises en rebondissements.

* Comme les autres volumes de la série, ce roman est écrit au présent, à la première personne et composé de chapitres courts, afin de faciliter la lecture des moins aguerris.

 

Un extrait :

« – Mais comment vous avez toutes ces idées de projet ? Moi, je n’y aurais jamais pensé.

– Tu sais, quand tu commences à ouvrir tes yeux et tes oreilles pour savoir ce qui se passe dans ta ville, les idées viennent d’elles-mêmes, me répond Medhi avec un grand sourire.

– Ouais, c’est bien joli mais, franchement, je trouve que vos projets ne sont pas très fun ! s’exclame Douglas. Moi, si je me présente, je demanderai des trucs plus sympas… je ne sais pas… l’ouverture d’un Mac Do dans le quartier, par exemple. Ou des bonbons gratuits pour les enfants dans les boulangeries. Je suis sûr que tout le monde votera pour moi. Hein, les amis, j’ai pas raison ? »

 

On peut trouver les autres volumes de la série « La Bande des Pommiers » encore disponibles aux éditions Oslo, et progressivement transférés chez Oskar éditeur. Ce sont :

Et bientôt, vous pourrez découvrir une nouvelle aventure de la série,  Pierrick mène l’enquête, qui paraîtra fin juin 2017 chez Oskar éditeur.

Maxime chasse l’autographe

Oslo éditions – 2014 – 88 pages – Série « La Bande des Pommiers ».

Pour les enfants de 8 à 11 ans.

Ce roman est le sixième de la série «  La Bande des Pommiers  » mais vous pouvez le lire même si vous ne connaissez pas les autres tomes, chaque histoire étant indépendante.

 

Les thèmes :

bande de copains – célébrité – mensonge

L’histoire :

Maxime découvre que le célèbre chanteur, O’Sullivan, fait partie de sa famille. Pour se vanter auprès de ses copains, il prétend que son cousin lui a envoyé une invitation pour son concert et qu’il le recevra même dans sa loge. Il ne reste plus à Maxime qu’à acheter lui-même sa place.

Les choses, hélas, ne se déroulent pas comme il l’espérait et le voilà bientôt considéré comme un menteur et un tricheur.

 

Un extrait :

« Je saute de joie :

– Ouais ! Génial ! O’Sullivan est mon cousin ! Le célèbre O’Sullivan ! Le chanteur de rock celtique connu dans le monde entier !

(…) Et, coup de chance inimaginable, il est en tournée dans la région. Il chantera dans MA ville, vendredi et samedi prochains !

C’est l’occasion ou jamais de lui demander un autographe mentionnant que nous sommes cousins, de me faire photographier avec lui… De quoi faire verdir de jalousie tous les copains ! »

 

* A l’heure où la célébrité est devenue si importante, ce livre « remet les pendules à l’heure ». Avec les héros, nous allons découvrir qu’on peut  être une personne intéressante sans être célèbre. Faire partie, comme ils le disent, des GIPC (Gens Intéressants Pas Célèbres).

* Comme les autres volumes de la série, ce roman est écrit au présent, à la première personne et composé de chapitres courts, afin de faciliter la lecture des moins aguerris.

 

  • Ce livre avait été précédemment édité par Rageot, sous le titre « Mon cousin est célèbre ».

 

Les autres romans de la série « La Bande des Pommiers » :

Carton rouge pour Douglas

Oslo éditions – 2014 – 110 pages – Série « La Bande des Pommiers »

Pour les enfants de 8 à 11 ans

Ce roman est le cinquième de la série de « La Bande des Pommiers«  mais vous pouvez le lire même si vous ne connaissez pas les autres tomes, chaque histoire étant indépendante.

 

Les thèmes :

football – relations filles/garçons – place des filles dans la société – bande de copains

L’histoire :

Magali et Pauline adorent jouer au foot à la récréation. Mais Douglas prétend que les filles sont « nulles en foot » et leur interdit de disputer des matchs avec les garçons.

Les deux amies sont furieuses et décident de monter une équipe féminine qui tiendra tête à Douglas et ses copains.

Mais vont-elles trouver des filles assez motivées et compétentes pour jouer au foot aussi bien que les garçons ?

 

Un extrait :

« – La question, ce n’est pas d’avoir été bon ou mauvais. Simplement, on ne veut plus de filles dans les matchs.

– Plus de filles dans les matchs ? s’exclame Pauline, aussi stupéfaite que moi. Et… on peut savoir pourquoi ?

C’est Douglas qui répond. Comme il est plus petit que nous, il doit se dresser sur la pointe des pieds pour nous regarder droit dans les yeux, en criant :

– Parce que les filles sont nulles en foot ! De vrais boulets qui n’arrivent jamais à rien !

Puis il ajoute, en passant son bras autour de l’épaule de Kévin :

– D’ailleurs, à la télé, dans les vrais matchs, il n’y a que des hommes. Le foot, c’est pour les hommes !

Et tous les deux se regardent en souriant, d’un air crâneur qui me met en rage. »

 

Les autres romans de la série « La Bande des Pommiers » :

 

Pas de chouchous pour Myrtille

Oslo éditions – 2013 – 70 pages – Série « La Bande des Pommiers »

Pour les enfants de 8 à 11 ans

Ce roman est le quatrième de la série de « La Bande des Pommiers » mais vous pouvez le lire même si vous ne connaissez pas les autres tomes, chaque histoire étant indépendante.

 

Les thèmes :

bande de copains – vêtements – relation mère-fille.

L’histoire :

Myrtille n’en peut plus d’être habillée comme une poupée. Elle aimerait tant porter des jeans comme ses copines ! Mais comment s’opposer à sa mère qui choisit tout pour elle ?

Un jour, elle croit avoir trouvé l’idée géniale qui lui permettra enfin de se faire entendre. Il ne reste plus qu’à agir…

 

  • Ce livre avait été édité précédemment par Rageot sous le titre « Myrtille n’en fait qu’à sa tête ».

 

Un extrait :

« Si je porte des chaussettes en dentelle, c’est parce que maman trouve ça « si mignon ». Si je suis des cours de danse classique, c’est que maman aurait tant aimé virevolter en tutu quand elle était petite. Si tous les livres de la comtesse de Ségur sont alignés dans ma bibliothèque, c’est que maman m’a donné les siens ; elle les a adorés lorsqu’elle était enfant. De vieux bouquins jaunis, avec des couvertures moches et tristes… Et c’est son nom qui est écrit à l’intérieur ! »

 

Les autres romans de la série « La Bande des Pommiers » :

Lucie n’aime pas la ragougnasse

Oslo éditions – 2012 – 99 pages – Série « La Bande des Pommiers »

Pour les enfants de 8 à 11 ans

Ce roman est le troisième de la série «  La Bande des Pommiers  » mais vous pouvez le lire même si vous ne connaissez pas les autres tomes, chaque histoire étant indépendante.

 

Les thèmes :

bande de copains – nourriture – cantine – goûts – relation à l’autorité – relations intergénérations.

L’histoire :

La « ragougnasse », pour Lucie, c’est tous les aliments qu’elle déteste.

Dans cette histoire, elle va essayer différentes ruses pour ne pas avaler la « ragougnasse » qu’Odette, la dame de la cantine, lui met dans son assiette.

Heureusement que ses copains sont là pour l’aider !

 

  • Ce livre avait été édité précédemment par Rageot sous le titre « Vivement le dessert ! ».

 

Un extrait :

« – (…) Je ne veux pas avaler ça ! dis-je, désespérée.

– Colle-le sous ton assiette , me suggère Maxime.

J’ai horreur de faire des trucs aussi répugnants, mais je n’ai pas le temps de réfléchir à une autre solution. Là-bas, Odette se redresse, elle a presque fini de nettoyer. Elle me jette un regard qui semble dire : « Dépêche-toi, je reviens ! »

Alors, je n’hésite plus. Pendant qu’elle va ranger son matériel, je fais glisser le reste de poisson sur la table et je l’écrabouille sous mon assiette. Ni vu ni connu… »

 

Les autres romans de la série « La Bande des Pommiers » :

Un vrai zoo pour Clément !

Oslo éditions – 2012 – 112 pages – Série « La Bande des Pommiers »

Pour les enfants de 8 à 11 ans

Ce roman est le deuxième de la série « La Bande des Pommiers » mais vous pouvez le lire même si vous ne connaissez pas le premier tome, chaque histoire étant indépendante.

 

Les thèmes :

bande de copains – animaux – solidarité – relations intergénérations – citoyenneté.

L’histoire :

Mamie Réglisse (une vieille dame du quartier, que tout le monde adore) se casse la jambe. D’urgence, il va falloir prendre en charge la ribambelle de plantes et d’animaux qui vit chez elle.

Clément ne peut pas les recueillir car son père s’y oppose. Mais il va veiller à ce que tout ce petit monde soit bien installé chez ses copains. Et ce ne sera pas facile !

 

  • Ce livre avait été précédemment édité par Rageot, sous le titre « Clément cherche la petite bête ».

 

Un extrait :

« – Oh, papa ! Les chenilles ? Ou l’escargot ? Ils sont enfermés dans un vivarium. Je les mettrai dans ma chambre, tu ne les verras même pas…

– J’ai dit non, c’est non ! Je sais comment cela se passe. On accepte un escargot dans un bocal et on se retrouve avec une mygale dans son lit.

– Pfff ! Il n’y a pas de mygale…

Je m’apprête à insister. Mais la lassitude me saisit. Je sais que papa ne cédera pas. Autant sauver ce qui peut l’être. Et j’ai ma petite idée à ce sujet. »

 

Les autres romans de la série « La Bande des Pommiers » :