Lucie n’aime pas la ragougnasse

Oslo éditions – 2012 – 99 pages – Série « La Bande des Pommiers »

Pour les enfants de 8 à 11 ans

Ce roman est le troisième de la série «  La Bande des Pommiers  » mais vous pouvez le lire même si vous ne connaissez pas les autres tomes, chaque histoire étant indépendante.

 

Les thèmes :

bande de copains – nourriture – cantine – goûts – relation à l’autorité – relations intergénérations.

L’histoire :

La « ragougnasse », pour Lucie, c’est tous les aliments qu’elle déteste.

Dans cette histoire, elle va essayer différentes ruses pour ne pas avaler la « ragougnasse » qu’Odette, la dame de la cantine, lui met dans son assiette.

Heureusement que ses copains sont là pour l’aider !

 

  • Ce livre avait été édité précédemment par Rageot sous le titre « Vivement le dessert ! ».

 

Un extrait :

« – (…) Je ne veux pas avaler ça ! dis-je, désespérée.

– Colle-le sous ton assiette , me suggère Maxime.

J’ai horreur de faire des trucs aussi répugnants, mais je n’ai pas le temps de réfléchir à une autre solution. Là-bas, Odette se redresse, elle a presque fini de nettoyer. Elle me jette un regard qui semble dire : « Dépêche-toi, je reviens ! »

Alors, je n’hésite plus. Pendant qu’elle va ranger son matériel, je fais glisser le reste de poisson sur la table et je l’écrabouille sous mon assiette. Ni vu ni connu… »

 

Les autres romans de la série « La Bande des Pommiers » :

Un vrai zoo pour Clément !

Oslo éditions – 2012 – 112 pages – Série « La Bande des Pommiers »

Pour les enfants de 8 à 11 ans

Ce roman est le deuxième de la série « La Bande des Pommiers » mais vous pouvez le lire même si vous ne connaissez pas le premier tome, chaque histoire étant indépendante.

 

Les thèmes :

bande de copains – animaux – solidarité – relations intergénérations – citoyenneté.

L’histoire :

Mamie Réglisse (une vieille dame du quartier, que tout le monde adore) se casse la jambe. D’urgence, il va falloir prendre en charge la ribambelle de plantes et d’animaux qui vit chez elle.

Clément ne peut pas les recueillir car son père s’y oppose. Mais il va veiller à ce que tout ce petit monde soit bien installé chez ses copains. Et ce ne sera pas facile !

 

  • Ce livre avait été précédemment édité par Rageot, sous le titre « Clément cherche la petite bête ».

 

Un extrait :

« – Oh, papa ! Les chenilles ? Ou l’escargot ? Ils sont enfermés dans un vivarium. Je les mettrai dans ma chambre, tu ne les verras même pas…

– J’ai dit non, c’est non ! Je sais comment cela se passe. On accepte un escargot dans un bocal et on se retrouve avec une mygale dans son lit.

– Pfff ! Il n’y a pas de mygale…

Je m’apprête à insister. Mais la lassitude me saisit. Je sais que papa ne cédera pas. Autant sauver ce qui peut l’être. Et j’ai ma petite idée à ce sujet. »

 

Les autres romans de la série « La Bande des Pommiers » :

Elliot peut mieux faire !

Oskar éditeur – 2011 – 152 pages

Pour les enfants de 9 à 13 ans

 

Les thèmes :

échec scolaire – stress à l’école – relation père/fils – épanouissement d’un talent – Naissance d’un roman.

 

L’histoire :

Elliot est un élève moyen… qui aime plus jouer que travailler ! Mais son père, qui n’a pas pu faire d’études, veut que son fils devienne médecin. De peur de le décevoir, Elliot lui laisse croire que c’est aussi son rêve.

À l’entrée en CM2, le père décide de prendre les choses en main : finie la rigolade ! Il va falloir TRAVAILLER ! Le stress devient insupportable pour Elliot. C’est la dégringolade, la perte de confiance en soi et le début d’une vie de mensonge et de désespoir.

Qui pourra l’aider à s’en sortir ?

 

En annexe, à la fin du livre, je raconte dans un journal de bord la naissance de ce roman.

J’y dévoile mes « petits secrets » pour faire naître un personnage, une intrigue. J’y explique aussi mes doutes et mes trouvailles.

Bref, c’est l’écriture comme si vous y étiez !

 

Un extrait :

« – Dis-moi, Elliot, est-ce que ça te plairait, plus tard, d’être médecin ?

J’avais cinq ans, je ne connaissais rien à la vie, que vouliez-vous que je réponde ? J’ai dit : « Oui, pourquoi pas ? » Et j’étais si content, ce jour-là, de faire plaisir à mon papa qui avait tant souffert et qui comptait sur moi.

Je venais de me faire moi-même prisonnier mais j’étais trop petit pour le comprendre. »

Secrets de sorcier

Oskar éditeur – 2010 – 256 pages

Série « Incroyable sorcier », tome 3

Pour les enfants de 9 à 13 ans

 

Les thèmes :

magie – chat, responsabilité – exploitation d’un talent – relations élève/professeur – intrigue policière.

L’histoire :

Depuis ses douze ans, Antoine possède un don prodigieux : celui d’entendre les pensées des autres. Il rêve de devenir policier et voudrait aider le commissaire Vincennes dont la mère a disparu. Il y a urgence car la vieille dame, atteinte de la maladie d’Alzheimer, est en danger.

En consultant le grimoire de ses ancêtres, Antoine découvre le mode d’emploi pour retrouver une personne disparue. Il n’hésite pas et, aidé des conseils de son chat Nicéphore, aussi sorcier que lui, il va essayer de localiser madame Vincennes…

 

Un extrait :

« Quand je suis arrivé à la maison, mon chat Nicéphore est venu m’accueillir en se frottant contre mes jambes. Ah, Nicéphore, mon guide dans le monde magique ! Je n’ai pas eu besoin de lui raconter ma journée, il savait déjà tout. Et, comme d’habitude, je n’ai eu aucun effort à faire pour entendre ses pensées :

… tu voudrais aider le commissaire ?… retrouver sa mère ?…

– Oui ! Bien sûr ! me suis-je exclamé. Parce que… tu penses que je pourrais ? Monsieur Vincennes semblait dire qu’oncle Fulbert y arrivait.

… peux y parvenir, oui… moment est peut-être venu… un peu jeune mais tant pis… »

 

Les autres tomes :

1 – Moi, sorcier en neuf leçons

2 – Pas facile d’être sorcier !

4 – Douze ans, l’âge d’être sorcier

Pas facile d’être sorcier !

Oskar éditeur – 2009 – 206 pages

Série « Incroyable sorcier », tome 2

Pour les enfants de 9 à 13 ans

 

Les thèmes :

magie – chat – responsabilité – exploitation d’un talent – relations élève/professeur – intrigue policière.

 

L’histoire :

Antoine possède depuis peu un don prodigieux, celui d’entendre les pensées des autres, en pressant ses pouces contre ses index. Mais un jour, il se brûle la main droite et son pouvoir disparaît.

Prêt à tout pour récupérer ce précieux pouvoir, il ne compte pas ménager ses efforts. Malheureusement, le temps presse car, d’après le grimoire de ses ancêtres, il n’a droit qu’à 24 heures pour récupérer son don.

Trouvera-t-il la solution à temps ou va-t-il redevenir un garçon « ordinaire » ?

 

Un extrait :

« Désespéré, je fixais ma main avec horreur. Comment un tel gâchis était-il possible ?

Quelques semaines plus tôt, j’avais reçu le don d’entendre les pensées, ce talent m’avait donné des possibilités incroyables, que je commençais juste à maîtriser. Mais il avait aussi entraîné des obligations, celle d’être honnête et généreux, celle de faire profiter les autres de mon don. Cela m’avait demandé beaucoup d’efforts. Et je m’étais donné tout ce mal pour rien ? C’était déjà fini alors que, quelques heures auparavant, un avenir plein de possibilités s’offrait à moi ?

J’avais l’impression d’être tombé au fond d’un trou noir, où rien d’intéressant ne pouvait plus m’arriver. Ma vie allait redevenir celle d’un garçon ordinaire, sans talent particulier. Désespérément moyen en tout ! »

 

Les autres tomes de la série :

1 – Moi, sorcier en neuf leçons

 

3 – Secrets de sorcier

 

4 – Douze ans, l’âge d’être sorcier

Moi, sorcier en neuf leçons

Oskar éditeur – 2009 – 217 pages

Série « Incroyable sorcier », tome 1

Pour les enfants de 9 à 13 ans

 

Les thèmes :

magie – chat – responsabilité – exploitation d’un talent – relation élève/professeur – intrigue policière.

L’histoire :

Le jour de ses douze ans, Antoine reçoit de son grand-oncle Fulbert le don d’entendre les pensées des autres.

Mais un tel don ne se maîtrise pas facilement, et la vie d’Antoine se complique. Il n’a à sa disposition, pour faire ses premiers pas de sorcier, qu’un vieux carnet plein de conseils bizarres… et Nicéphore, un chat mystérieux, qui semble être le seul à pouvoir l’aider.

Encore faudrait-il que ses parents acceptent l’animal…

 

  • Ce livre avait été précédemment édité par Rageot sous le titre « Sorcier en neuf leçons ».

 

Un extrait :

« Lâchant lentement mes mains, oncle Fulbert m’a fait signe de serrer mes pouces contre mes index. J’ai senti alors une vibration naître et grandir dans ma tête, résonnant à l’arrière de mon crâne. Puis, j’ai reconnu la voix d’oncle Fulbert qui prononçait une phrase étrange, quelque chose comme « jaisse par coeur tu feras bona zage deux cedon ».

Bien sûr, ce fouillis de sons n’avait rien de très clair. Mais c’était quand même ahurissant… parce que mon grand-oncle n’avait pas parlé ! C’est dans ma tête que ce phénomène incroyable venait de se produire ! »

 

Les tomes suivants de la série :

2 – Pas facile d’être sorcier !

 

3 – Secrets de sorcier

 

4 – Douze ans, l’âge d’être sorcier

Mon chien va à l’école

 

Rageot/Romans – 2008 – 185 pages

Pour les enfants de 9 à 13 ans

 

Les thèmes :

chien guide d’aveugle – handicap – solidarité – responsabilité – relations frère/soeur – journal intime – relations intergénérations.

L’histoire :

Mathieu, Eve et Agathe sont fous de joie, ils ont enfin persuadé leurs parents d’adopter un chien ! Et pas n’importe quel chien, une petite labrador qui deviendra chien d’aveugle !

Conscients qu’ils devront lui donner une solide éducation pour qu’elle devienne un bon guide d’aveugle, les enfants sont aussi décidés à profiter pleinement de leur animal pendant l’année où ils l’auront à la maison.

Et pour bien l’accueillir, il faut penser à tout : la gamelle, le panier, le planning des sorties. Mais d’abord, il faut lui trouver un nom…

 

  • Ce livre avait déjà été édité par Rageot, dans la collection Cascade, en 1999.

 

Un extrait :

« Quant aux noms, alors là, surprise ! Les chiots n’en ont pas ! Et, nouvelle surprise, c’est à nous d’en proposer une liste. L’Ecole choisira dans cette liste celui de notre chien.

(…) Ce soir, à table, nous avons complètement déliré :

– Si on l’appelait Pépère ? a proposé Agathe.

– Oh non, ça fait vieux gâteux ! a protesté Eve.

– Alors Potiron…, a repris Agathe.

– C’est ça, pourquoi pas Pastèque pendant que tu y es ? ai-je rigolé.

– Ou bien Poireau ou Pamplemousse, a ajouté maman.

– Paëlla… Pizza… Parmesan ! a lâché papa, comme un serveur de restaurant transmettant les commandes aux cuisines.

– Petit-Suisse, a repris Agathe sans se décourager.

– Paprika, a tenté maman.

Je commençais à caler sur les noms d’aliments. J’ai proposé :

– Pingouin.

Eve a éclaté de rire comme si j’avais fait une proposition plus stupide que celles qui avaient précédé. Elle a insisté, en me regardant droit dans les yeux :

– Allons-y pour le nom le plus bête ! »

Touche pas à mon père

 

Hatier/La Courte Echelle – 2000 – 154 pages

Pour les enfants de 9 à 12 ans

 

Les thèmes :

divorce – journal intime – naissance – dialogue parent/enfant – relations frère/sœur – relations intergénérations – mensonge

L’histoire :

Les parents d’Adeline et Adrien viennent de se séparer, leur père est parti vivre avec une autre femme.

Mais Adeline n’a pas dit son dernier mot : à grand renfort de philtres supposés magiques et de ruses soi-disant géniales, elle entreprend de faire revenir son père à la maison.

 

  • Ce roman  est d’abord paru chez Rageot, dans la collection Cascade, en 1993.
  • C’était mon tout premier livre édité !

 

Un extrait :

« Il faut que j’essaie de comprendre ce qui m’arrive. Pourquoi suis-je si triste alors que mon père vient de me faire un super cadeau ? QU’EST-CE QUE JE LUI REPROCHE ?

1) d’avoir oublié mon anniversaire.

2) de téléphoner pour me le souhaiter pendant que je ne suis pas là, donc…

3) … de ne pas se souvenir que j’ai école le samedi matin.

4) de ne pas venir me voir.

5 de ne pas venir me voir à cause d’Irène.

6) de m’offrir un énorme cadeau en s’imaginant que ça va tout effacer.

7) de ne même pas aller le choisir lui-même.

8) de m’offrir un cadeau que maman, elle, ne peut pes me payer.

9) d’être parti, un point, c’est tout. »

Mes livres épuisés

 

Voici donc ceux de mes livres qui sont épuisés :

( Peut-être pourrez-vous encore trouver l’un ou l’autre dans certaines bibliothèques … Merci, les bibliothèques ! )

-ADIEU BENJAMIN – Gulf Stream – 2009 ( Rageot – 1995)

UN SINGE DANS LE RIDEAU – Gulf Stream – 2007

-LE PERE NOEL N’EST PAS D’ACCORD – Gulf Stream – 2007

PAS DE VACANCES POUR LE FANTOME – Éditions CPE – 2007

-MAMAN, J’AI HONTE ! – Magnard/Tipik – 2005

-L’ENQUIQUINEUSE SUPERSONIQUE – Flammarion – 2003 (ancien titre : L’INSUPPORTABLE GTM – 1994)

-VOTEZ POUR MAMAN ! – Rageot/Cascade – 2002

-LE CADEAU SURPRISE – Rageot/Cascade – 2001

-LES QUATRE FONT LA PAIRE – 1998

-CHAMPIONS LES ROLLERS ! – 1997

-SURPRISE AU BRIC-À-BRAC – 1997

-DE L’EAU PLEIN LES BOTTES (ancien titre : DEUX POISONS DANS L’EAU) – Rageot/Cascade – 1996

-LOISILLON LA TERREUR – Flammarion/Castor poche – 1995-

LOULOU LA MENACE – Rageot/Cascade – 1994